Qui sommes-nous ?

Le Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (Sisse) est chargé d’animer, sous l’autorité du Commissaire à l’information stratégique et à la sécurité économiques (également Directeur général des entreprises), la politique de sécurité économique française.

Le Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (Sisse) a été créé en 2016. C’est un service à compétence nationale, à vocation interministérielle, rattaché à la Direction générale des Entreprises (DGE), l’une des directions du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, à Bercy.

Le Sisse est chargé d’animer, sous l’autorité du Commissaire à l’information stratégique et à la sécurité économiques (également Directeur général des entreprises), la politique de sécurité économique française. Il coordonne la protection des technologies, des entreprises et des filières stratégiques pour l’économie française face aux menaces étrangères.

Protéger la souveraineté économique de la France

Des réformes d’ampleur ont été engagées depuis deux ans pour renforcer la politique de sécurité économique. Elles ont notamment conduit à établir une liste nationale, confidentielle, d’entreprises stratégiques et de technologies critiques à protéger en priorité pour la souveraineté économique de la France. Le Sisse coordonne l'action des différents ministères qui travaillent à la protection de ces actifs stratégiques pour la Nation.

Concrètement, lorsqu'une menace étrangère est détectée (un rachat hostile contre une pépite technologique ou un fleuron industriel par exemple, ou une tentative de prédation étrangère sur la propriété intellectuelle d’un laboratoire sensible), l’alerte est enregistrée, caractérisée, traitée et suivie dans le temps pour garantir qu’une réponse efficace est apportée lorsqu’il le faut.

Le Sisse est la tour de contrôle de ce dispositif. Il organise la coopération entre les nombreux acteurs de cette chaîne d’information et de décision, et rend compte des menaces et des mesures de remédiation prises.
Les 21 Délégués à l’information stratégique et à la sécurité économiques (Disse), qui constituent le réseau territorial du Sisse, jouent un rôle d’animation de la politique de sécurité économique au niveau local, auprès des Préfets de Région. Ils coordonnent la détection d’alertes sur des menaces étrangères grâce à l’intelligence économique territoriale.

Le Sisse dispose d’une palette d’outils pour protéger les entreprises et technologies stratégiques. Il concourt à l’examen des investissements étrangers en France (IEF) qui permet à l'Etat de mieux contrôler, voire dans certains cas, de s’opposer à des rachats d’entreprises dans des secteurs jugés stratégiques. L’IEF a été renforcé et élargi à plusieurs reprises ces dernières années (voir la page internet de la Direction générale du Trésor à ce sujet).

Une mission d’accompagnement et de sensibilisation

Le Sisse est également chargé de veiller à la bonne application de la loi du 26 juillet 1968, dite « de blocage ». Toute entreprise ou avocat confronté à une sollicitation de la part d’autorités étrangères pour obtenir des informations sensibles susceptibles de compromettre les intérêts économiques essentiels de la Nation peut se tourner vers le SISSE pour un appui et un accompagnement. Le Sisse a été saisi à 13 reprises en 2020, contre 8 fois en 2018-2019.

Le Sisse a aussi une mission de sensibilisation des acteurs économiques en matière de sécurité économique. Le Sisse publie un kit pédagogique grand public en 26 fiches pratiques (lien). Les PME, TPE, ETI, les administrations, les organismes de recherche, et bien d’autres acteurs de nos territoires, sont encouragés à les consulter.

Le commissaire à l'information stratégique et à la sécurité économiques

Thomas Courbe, directeur général des entreprises, assure les fonctions de commissaire à l’information stratégique et à la sécurité économiques.

La politique de sécurité économique vise à assurer la défense et la promotion des intérêts économiques, industriels et scientifiques de la Nation, constitués notamment des actifs matériels et immatériels stratégiques pour l’économie française ; elle inclut la défense de la souveraineté numérique.

Le commissaire à l'information stratégique et à la sécurité économiques assure le secrétariat du comité interministériel de liaison de sécurité économique, qui coordonne l’action des ministères compétents en matière de sécurité économique. Ce comité coordonne l’instruction des décisions proposées au conseil de défense et de sécurité nationale en matière de sécurité économique et le suivi de leur mise en oeuvre.

Le commissaire dispose du service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (Sisse), service à compétence nationale. Le Sisse anime un réseau de délégués régionaux à l’information stratégique et à la sécurité économiques (Disse), chargés de coordonner la mise en œuvre, sous l’autorité des préfets de région, de la politique de sécurité économique, à laquelle concourent l’ensemble des administrations concernées.

Né en 1972, ingénieur général de l'armement, Thomas Courbe a exercé des fonctions diversifiées, d'abord au ministère de la Défense puis, depuis 2002, au sein des ministères économiques et financiers. Il a notamment été secrétaire général du Club de Paris (2007-2009) et sous-directeur des relations bilatérales de la direction générale du Trésor et de la politique économique (2009-2010). Entre novembre 2010 et mai 2012, il a occupé les fonctions de directeur de cabinet du secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur et de directeur adjoint du cabinet des ministres de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. De septembre 2015 à août 2018, Thomas Courbe a été le directeur général adjoint du Trésor.


Le rôle de l'État dans la souveraineté économique

Thomas Courbe est intervenu lors d’une table ronde organisée à la Foire internationale de la cybersécurité (Fic) 2019. Il aborde le rôle de l’État dans la politique industrielle française et les briques technologiques qui seront essentielles à notre souveraineté économique. Avec lui pour débattre de la thématique du jour : «  L’autonomie stratégique à l’épreuve du numérique », s’expriment Eric Léandri (dirigeant de QWANT), Paul Timmers (enseignant à Oxford University), Stella Dineva (security manager d’OWASP), et Arnaud Coustillière (chef cybersécurité au ministère des Armées).


Le chef du Service de l'information stratégique et de la sécurité économiques

Le Sisse est dirigé depuis le 2 octobre 2018 par Joffrey Célestin-Urbain, administrateur civil hors-classe, jusqu’alors Sous-directeur des relations économiques bilatérales de la direction générale du Trésor.

Né en novembre 1981, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Joffrey Célestin-Urbain est affecté au MEFR en 2006, à sa sortie de l’Ena.

Adjoint au chef du bureau Polsec 4 (environnement, agriculture, services des politiques publiques) de la direction générale du Trésor et de la politique économique (2006-2009), il devient ensuite adjoint au Secrétaire général du Club de Paris à la direction générale du Trésor, puis chef du bureau « marchés carbone » à la direction générale de l’énergie et du climat au ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (2009-2010).

Conseiller technique (grands contrats, financement export, analyse du commerce extérieur, relations bilatérales avec le Moyen-Orient et l’Afrique) au cabinet de Pierre Lellouche, au secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur (2010-2011), il est promu conseiller au sein de ce cabinet en novembre 2011.

De septembre 2012 à septembre 2014, Joffrey Célestin-Urbain dirige le bureau de l’environnement et de l’agriculture à la direction générale du Trésor.

Il sera ensuite pendant trois ans administrateur pour la France et membre du Conseil d’administration de la Banque interaméricaine de développement à Washington, puis sous-directeur de la direction des relations économiques bilatérales au MEFR, pendant un an, avant de rejoindre le Sisse.


PME & cybersécurité : développer des réflexes et des bonnes pratiques de sécurité

Pour aborder l’épineux sujet de la cybersécurité des PME, Joffrey Célestin-Urbain s’entretient avec Jérôme Notin, Directeur du GIP ACYMA, cybermalveillance.gouv.fr et Sébastien Valsemey, RSSI de Médiamétrie dans l’émission Viméo d’Alliancy, (le magazine du numérique et du cyber). Le Chef du Sisse y explique le rôle de l’État face à la recrudescence de la menace cyber.

Regardez la vidéo ci-contre à partir de 5'40.


 

Mis à jour le 03/02/2021

Partager